Note d’information de la CENOZO sur ses six derniers mois d’activités

0
643

NOTE D’INFORMATION

La fin de l’année 2022 et le début de 2023 ont été marquées par d’importantes activités de la Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO).

Au cours des six derniers mois, la CENOZO a poursuivi la mise en œuvre du projet « Afrique de l’Ouest face au changement climatique » financé par Centre for investigative journalism (CIJ), à travers le programme « Open climate reporting initiative » (OCRI). Ce projet a permis de réunir 12 journalistes issus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali, lesquels ont bénéficié d’une série de formations sur l’investigation journalistique liée au climat et à l’environnement ainsi qu’au climate-data journalism.

Quatre (04) enquêtes transnationales sur les défis climatiques et des problèmes environnementaux ont été publiées le 16 janvier 2023 par les journalistes. Le 20 janvier 2023 à Ouagadougou au Burkina Faso, la Conférence publique organisée par la CENOZO dans le cadre de ce projet a permis d’explorer les formes de collaboration entre journalistes d’investigation, experts et acteurs de la société civile face aux enjeux climatiques en Afrique de l’Ouest. Ce fut l’occasion pour la CENOZO de présenter les investigations des journalistes.

La CENOZO a également clôturé fin 2022 le projet « Lutte contre la corruption et les flux financiers illicites en Afrique de l’Ouest » financé par Open Society Fundation (OSF – Africa). Il s’agissait d’un projet qui visait à renforcer les capacités des journalistes sur la lutte contre la corruption, les flux financiers illicites et les crimes organisés en Afrique de l’Ouest. Ce projet qui a duré 02 ans (2021-2022), a permis à la CENOZO de former 60 journalistes, dont 15 femmes et d’éditer 52 enquêtes sur diverses thématiques, notamment les flux financiers illicites à travers les enquêtes mondiales des Pandora Papers, des FinCEN Files et des Shadow Diplomats, coordonnées par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Le programme Sahel financé par International Media Support (IMS) a également été clôturé et renouvelé pour les journalistes du Burkina Faso, du Mali et du Niger.  C’est un programme de mentorat qui vise à renforcer les compétences des journalistes du Sahel en matière d’investigation. Depuis 2022, ce programme se focalise sur les défis climatiques et environnementaux dans le Sahel. Au total, 64 journalistes, dont 24 femmes, ont été formés sur la thématique et 17 enquêtes ont été éditées.

Trois tables rondes réunissant 83 personnes, dont 14 femmes, ont été organisées dans les trois pays cibles du programme. Les résultats des enquêtes et les tables rondes ont suscité un grand intérêt chez les journalistes et les acteurs de la société civile qui ont pris conscience des enjeux environnementaux et climatiques pour le Sahel. Le Programme Sahel a été lancé de nouveau en janvier 2023 et vise à former, pour cette année, 60 journalistes et éditer 15 enquêtes journalistiques.

Pour renforcer la présence et l’action des femmes journalistes dans la défense des droits humains, la CENOZO a lancé en janvier 2023 la phase 2 du projet « Women journalists empowerment », financé par la Foundation for just society (FJS). Le 14 février 2023, a été organisé le premier Forum National sur l’implication des femmes journalistes du Burkina Faso dans la défense des droits humains. Ce Forum a été marqué par la participation d’une cinquantaine de journalistes, de responsables d’organisations de femmes et de représentants de structures étatiques qui s’occupent des questions du genre. Du 06 au 09 mars 2023, 20 femmes journalistes, bénéficiaires directes du projet, ont reçu une formation sur le journalisme de solutions (JoSo) et le journalisme sensible au genre.

Dans le but de renforcer son action dans la sous-région ouest-africaine, la CENOZO a soumis, en début d’année, un projet de renforcement de l’indépendance des médias et de la liberté de la presse en Afrique de l’Ouest à l’UNESCO. Ce projet a pour objectif de renforcer la capacité des journalistes à produire des reportages indépendants, à accéder à l’information et à se protéger contre les menaces liées à leur travail.

En outre, la CENOZO, à travers son Chargé de Communication et Médias, a participé à un atelier de formation sur le programme SafeBox promu par « Forbidden ». Cette formation, qui s’est tenue à Cotonou au Bénin, vise à permettre aux bénéficiaires d’assurer la sécurité éditoriale du travail des journalistes d’investigation. Un aspect très important dans la démarche de la CENOZO dont l’intérêt pour l’assurance légale des productions des journalistes est immense.

Dans le respect de ses principes et des principes de ses bailleurs, les comptes de la CENOZO sont audités, depuis février 2023, par un cabinet d’audit indépendant sélectionné par le partenaire financier IMS, suite à un appel à candidatures. Cette mission a pour objectif d’évaluer la gestion et les performances de la CENOZO dans la mise en œuvre de ses programmes et projets.

Rendez-vous avec l’avenir

Les activités à venir de la CENOZO sont importantes. Il s’agit prioritairement de l’organisation de l’Assemblée générale extraordinaire de l’organisation après deux reports. Cette Assemblée est prévue le 28 avril 2023 à Niamey au Niger, en marge d’une conférence ouest-africaine sur la lutte contre la corruption, organisée en partenariat avec la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA) du Niger.

L’Assemblée permettra aux membres de discuter des réalisations de l’organisation au cours des deux années écoulées, de réformer les textes de l’organisation afin de les renforcer, de planifier les activités futures et de renouveler les instances dirigeantes.

Les commentaires sont fermés