Niger : La CENOZO appelle la justice à relaxer le journaliste Moussa Aksar

0
1527

COMMUNIQUE

Le lundi 14 mars 2022, le procès en appel pour diffamation du journaliste d’investigation Moussa Aksar va s’ouvrir à Niamey. Le 07 mai 2021, il a été condamné en première instance, à 200.000 fcfa d’amende et à 1.000.000 fcfa de dommage et intérêt, pour avoir fait son travail de journaliste.

Pour ce procès en appel, la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) appelle la justice nigérienne à garantir et préserver la liberté d’informer en relaxant purement et simplement Moussa Aksar.

En rappel, Moussa Aksar est poursuivi pour avoir cité le nom d’un proche du régime au pouvoir dans une enquête sur les malversations financières au ministère de la Défense nationale du Niger. Intitulée « FinCEN Files – Malversations au ministère nigérien de la Défense : 71,8 milliards de francs CFA captés par des seigneurs du faux », l’enquête est basée sur des rapports d’activités suspectes de l’Unité de renseignement du Trésor américain et le Réseau de lutte contre la criminalité financière. Cette enquête a montré comment de hauts responsables de l’armée nigérienne et des proches du pouvoir sont impliqués dans le détournement de fonds destinés à l’acquisition de matériels militaires, alors que le Niger fait face à des attaques terroristes.

En février 2020, un rapport d’audit commandité par l’Etat nigérien lui-même, fait état de 48 milliards de fcfa de surfacturation dans les commandes d’équipements militaires au ministère de la Défense et de 28 milliards de fcfa de matériels militaires non livrés alors que le délai contractuel est épuisé. En novembre 2021, à la surprise générale, l’Etat du Niger a renoncé de poursuivre les personnes mises en cause dans ces détournements et a opté pour un règlement à l’amiable.

La CENOZO appelle la justice nigérienne à abandonner, sans conditions, les charges contre le journaliste d’investigation Moussa Aksar, dont la probité et l’éthique sont connues à travers le monde.

Moussa Aksar est le Fondateur et Directeur du journal « L’Evènement ». Il est également le Président du Conseil d’Administration de la CENOZO et membre de plusieurs organisations internationales de journalistes d’investigation dont le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) basé à Washington DC aux Etats-Unis. En 2021, il a fait l’objet de deux poursuites judiciaires pour avoir fait son travail de journaliste.

Ouagadougou, le 13 mars 2022

Les commentaires sont fermés