Le trafic a la peau dure

En Côte d'Ivoire, plus d'un million d'enfants travaillent dans les champs de cacao, victimes d'un trafic qui prend souvent source au Mali, en Guinée et surtout au Burkina Faso.