Les prêts 2017 ont bénéficié au projet de mise en place d’une infrastructure Cloud au profit de l’Administration, des entreprises et des citoyens (G-Cloud) financé par le Danemark pour un montant de 27,28 millions de dollars US, soit environ 15 milliards  FCFA, le projet «Ligne de crédit Coris Bank International financé par la BAD/FAD pour un montant de 24,55 millions de dollars US, environ 14 milliards FCFA, le projet de construction d’une centrale photovoltaïque de (Zagtouli), financé par la France pour un montant de 15,05 millions de dollars US, environ 8,7 milliards FCFA, le projet d’infrastructures aéroport de Donsin, financé par la Banque mondiale pour un montant de 14,31 millions de dollars US (8,3 milliards FCFA environ) et le projet d’appui au secteur de l’électricité, financé par la Banque mondiale pour un montant de 13,06 millions de dollars US (7,5 milliards FCFA environ). 

Il ressort du rapport annuel sur la coopération et le développement, publié par la Direction générale de la coopération (DGCOOP), une des Directions du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), qu’en 2016, les décaissements ont servi à financer  le 4e Crédit d’appui à la croissance et à la compétitivité, financé par la Banque mondiale pour un montant de 106,17 millions dollars US; la 42e convention du FMI au titre du Programme de facilité élargie de crédit pour un montant de 25,69 millions dollars US; le Programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastoral (PAFASP), financé par la BM pour un montant de 21,60 millions dollars US; le projet Community Based Rural Developement II, financé par la BM pour un montant de 16,80 millions dollars US et le projet de raccordement au réseau électrique principal des centres secondaires du Burkina Faso, financé par la France pour un montant de 16,40 millions dollars US. 

Le rapport 2015 sur la coopération et le développement publié par la DGCOOP indique qu’en   2015, les principaux décaissements effectués sur les prêts ont servi au financement des projets tels que le 4e Crédit d'appui à la croissance et à la compétitivité (ABG), financé par la Banque mondiale pour un montant de 100 millions dollars US ; la 41e Convention du FMI au titre du Programme de facilité élargie de crédit pour un montant de 37,60 millions dollars US ; le Programme d’appui budgétaire pour la promotion du secteur privé, financé par la BAD/FAD pour un montant de 31,02 millions dollars US ; le Projet d’augmentation de la capacité de production du barrage de Ziga et extension du réseau d'adduction et de distribution d'eau à Ouagadougou -phase 2, financé par la France pour un montant de 15,42 millions dollars US et le Projet de développement durable de Ouagadougou (PDDO), financé par la France pour un montant de 14,72 millions dollars US.