«Le Conseil des ministres annonce l’examen d’un projet de loi portant ratification de l’Accord de prêt n°2013067/PR BF 2013 28 00, conclu le 25 octobre 2013 à Dakar, entre le Burkina Faso et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), pour le financement partiel du Projet d’aménagement de la section urbaine de la RN04 allant du croisement de la RN04/RN03 à l’échangeur de l’Est à Ouagadougou, au Burkina Faso. Montant de ce prêt, 18,5 milliards de francs CFA, représentant 83% du coût total du projet qui vise à permettre à la voirie urbaine de jouer pleinement son rôle de facilitation et de mobilité dans la circulation», confère L’Economiste du Faso, numéro 316 (https://www.leconomistedufaso.bf/2019/10/28/rehabilitation-de-la-route-de-lhopital-yalgado-9-ans-que-ca-dure/). 

Avec ce prêt contracté avec la BOAD en 2013, 5 ans après cette route est toujours en souffrance tant pour le prêteur, le gouvernement que les bénéficiaires que sont les usagers, surtout les malades de l’hôpital qui souffrent des vrombissements des Caterpillar et de la poussière. Et pour cause, les travaux de construction et de bitumage de la route, longue de 3,3 km, allant de l’échangeur de l’Est à l’hôpital Yalgado, sont toujours dans la phase de finition. Son coût de réalisation qui était au départ de 10 milliards FCFA en 2010 est à la date de 2019, à plus de 26.936.901.551 FCFA TTC. Ce préjudice financier causé par l’Etat burkinabè au nom du peuple sera remboursé tôt ou tard par ce même peuple.